Elle et les autres

14 janvier 2020

21 - Le chemisier - (Emma – 11)

 

L'heure était venue. C'était la fin d'une journée comme une autre. Enfin presque. Dans une demi-heure, elle rejoindrait Bastien au bar pour passer un moment avec lui. Il commanderait son demi habituel et elle, son thé à la menthe. Comme tous les mois maintenant. Alors, elle avait fait un effort supplémentaire dans sa tenue, oubliant le pantalon pour une petite jupe qui lui dévoilait à peine le dessus du genou. En plein été, un chemisier blanc lui couvrait le haut du corps. En rajustant par une touche légère son maquillage, dans les toilettes du bureau, elle se sourit dans la glace. On devinait la forme du soutien-gorge. Certes le chemisier n'était pas transparent mais il marquait les formes. Elle ne l'avait pas choisi exprès mais elle se dit que le hasard faisait bien les choses. Et peut être que l'œil de Bastien s'y intéresserait. Et cela n'était pas pour lui déplaire. À cette pensée, elle sentit comme une boule chaude lui remonter du ventre jusqu'au visage. Celui-ci s'empourpra, accentuant son trouble.

 

Posté par loutrain à 21:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 - Exister - (Bastien - 10)

Que restait-il des heures passées au bar avec Emma? Il avait plusieurs fois tenté de la questionner sur sa vie privée mais il n'avait jamais réussi à formuler la moindre question. C'était toujours elle qui avait glissé quelques mots. Ainsi, il savait qu'elle n'avait pas eu une vie heureuse pendant dix ans d'une  union difficile qu'elle s'était trompée sur son amour pour un ami. Il se doutait qu'il y avait chez elle des zones d'ombre. Cela  l'intriguait. Il ressentait le besoin de se rapprocher d'elle, même si elle ne lui demandait pas. C'était quelque chose qu'il éprouvait et qui le poussait de plus en plus vers elle. Il était bien en sa compagnie. Avec elle, il existait et s'il existait pour les autres, c'était grâce à la beauté d'Emma. Il avait souvent remarqué le regard des hommes, mais aussi des femmes vis à vis d'elle. C'est vrai qu'elle était belle … Et en y réfléchissant, il s'aperçut qu'il n'avait même pas une photo d'elle, à part une mauvaise photo sur son profil Facebook… Mais oserait-il lui en demander une?

Posté par loutrain à 21:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 - Un passé difficile (Emma - 10)

Elle ne savait pas trop si cette envie de retrouver Bastien tenait de l'amitié pure et simple ou d'une autre forme de sentiment, doublée d'une attirance physique. Il ne la laissait pas indifférente. Elle avait remarqué chez lui, à l'opposé de sa timidité, une force tranquille et c'était peut être cela qu'elle recherchait à présent, cette force protectrice. De ses dix années de vie commune avec son ancien compagnon, elle n'avait jamais senti de sa part, ce soutien qu'elle recherchait aujourd'hui. Cela avait été une relation souvent ombrageuse, difficile. Elle avait du subir les crises, les colères de ce Patrick qui avait fait vie commune avec elle. Elle l'avait aimé, même dans les pires moments et elle s'était donnée à lui par amour, au début, puis elle avait subi ses assauts sans rien dire, mais souvent en réprimant des larmes de honte. Pendant de longues années, le plaisir l'avait fui. Maintenant, elle aspirait à une relation durable, empreinte de partage et d'amour dans la réciprocité.

Posté par loutrain à 21:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 janvier 2020

18 - Le solfège - (Bastien – 9)

Sa prochaine rencontre avec Emma était prévue le jeudi suivant, soit dans deux jours. Ces quarante huit heures à venir allaient être longues. Depuis la soirée du concert, ils avaient convenu de se revoir une fois par mois dans ce bar de la Corniche où il y avait eu cette fameuse session de jazz, lieu de leur rencontre. Ils y avaient sympathisé, discuté de tout et de rien, de musique, lui avouant qu’il n’y entendait pas grand-chose. Emma pour sa part avait fait quelques années de conservatoire pour étudier le violon. Mais elle avait du s’arrêter, faute de temps. Elle en avait conservé une culture musicale que Bastien admirait. Malheureusement, ce n’était pas son truc, mais il se laissait bercer par la voix de son amie qui lui en disait tant sur cet art. Et quoiqu’il s’en défende, son savoir le fascinait, tout autant que son regard profond. Pour un peu, il se serait mis à étudier le solfège pour les beaux yeux d’Emma…

Posté par loutrain à 22:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 -Élan contrarié - (Emma 9)

ls se voyaient une fois par mois, un peu par tacite reconduction de leur engagement premier, depuis ce concert où ils s’étaient rencontrés. C’était devenu une habitude et tout à coup, elle s’aperçut que si elle n’avait pas ce rendez-vous, il lui manquerait quelque chose. Quelque chose ou quelqu’un. En fin de soirée, cela la perturba un peu, au point qu’elle eut du mal à suivre le film, insipide, qui passait la télé. Décidément, son esprit de plus en plus la ramenait vers Bastien. Elle aurait bien voulu en savoir plus sur lui, mais elle sentait combien sa réserve était grande. Il ne se livrait pas ou plutôt ne délivrait des informations privées qu’avec parcimonie. Elle n’osait pas le brusquer, le questionner, de peur de le perdre, de le voir s’enfuir. Elle s’était attachée à lui un peu par compassion, sentant combien sa solitude lui pesait. Mais à présent, elle ne se sentait plus le droit de l’abandonner. Elle fut à deux doigts de prendre son téléphone pour l’appeler, lui dire qu’elle avait envie de lui parler. Mais une forme de pudeur la retint et le portable resta muet.

Posté par loutrain à 22:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]


16 - Penser à l’autre (Bastien 8)

À présent, il sentait confusément qu’il lui manquait quelque chose. Il avait besoin d’une présence à ses côtés pour le rassurer. Il n’était plus temps de songer à fonder un foyer avec une descendance mais plutôt d’être à deux pour partager encore de bons moments de la vie que celle-ci ne manquerait pas de lui offrir. Le mariage n’était pas une fin en soi, mais la complicité d’une présence féminine le titillait. Jamais il n’avait ressenti ce besoin, celui d’être à deux dans la vie de tous les jours, de partager les choix du quotidien et puis surtout de pouvoir partager un moment de tendresse. Dans ses instants de solitude, le soir au fond de son lit, il imaginait ce que serait sa vie avec une femme à ses côtés. Il partageait alors par la pensée mais aussi physiquement, ces moments où deux êtres se retrouvent, se donnent alors l’un à l’autre sans retenue, dans un instant de fusion charnelle. Et il s’endormait, l’esprit encore chargé d’images plus douces les unes que les autres mais surtout avec le souvenir des yeux d’Emma.

Posté par loutrain à 22:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 janvier 2020

15 -La timidité- (Emma 8)

Finalement ce Bastien, elle n’en savait pas grand-chose. Tout au plus qu’il avait une cinquantaine d’année, qu’il était célibataire et qu’il travaillait comme graphiste dans une agence de publicité. Leurs rencontres étaient du genre convenu. Très poli, il lui paraissait plutôt timide. Mais elle avait bien vu qu’il la regardait souvent du coin de l’œil. Et si elle cherchait à voir ses yeux, il détournait le visage comme un enfant pris en faute et c’est tout juste s’il ne rougissait pas. Elle s’en amusait et elle se l’avouait, elle en jouait un peu. Pourquoi acceptait-elle de le voir une fois par mois dans ce bar de la Corniche ? Pour jouer avec, pour pousser son avantage sur lui ? Même pas. Ni l’un ni l’autre n’avait encore lancé une invitation pour passer un moment ensemble, au restaurant ou même au cinéma. Mais c’était peut être la curiosité, au demeurant une curiosité bien féminine, pour cette timidité qui lui faisait accepter les rendez-vous de 18h au café…

Posté par loutrain à 22:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 - Les yeux d’Emma - (Bastien 7)

Il se demandait encore pourquoi il était tombé sous le charme d’Emma. Pourquoi ce soir là, il avait été jusqu’à oser lui adresser la parole à la fin du concert. Cela c’était passé simplement, par un tout bête : «  Vous avez aimé, je crois ? »  Auquel un gai « Oui complètement » lui avait répondu. Et la conversation s’était engagée sur des bases anodines. Ils avaient échangé quelques propos sur la musique. Mais il ne lui prêtait qu’une oreille distraite, lui répondait par politesse. Il ne voyait que ses yeux d’un bleu translucide dans un visage délicat, encadré par des cheveux couleur geai dans lesquels des reflets bleutés ajoutaient encore un peu de magie. Puis leur conversation s’était étendue à des lieux communs, sur ce qu’ils faisaient réciproquement. Plus la conversation s’avançait, plus il se sentait mal à l’aise mais en même temps heureux d’être avec une compagnie féminine. Aussi paradoxalement,  jamais il n’aurait voulu que cela se termine, attiré qu’il était par ses yeux…S’il avait pu plonger dedans !

Posté par loutrain à 22:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 - Le futur - (Emma 7)

Étrangement cet après-midi, elle n’avait aucune envie de retourner au bureau. Un effet de la chaleur sans doute mais peut être plus encore le besoin de faire le point et réfléchir sur son avenir. Jusqu’à aujourd’hui, être seule ne l’avait pas trop contrariée. Elle avait aménagé sa vie en conséquence mais à quarante cinq ans, il lui apparaissait important de se fixer. Mais avec qui ? Il ne s’agissait pas de refaire la même erreur que lorsqu’elle avait vingt ans. Elle ne comptait pas dans son cercle restreint d’amis, celui qui pourrait être son nouveau compagnon. Que devait-elle faire ? Attendre que quelqu’un s’intéresse à elle ou forcer le destin en allant au devant de lui ? Pas adepte du speed dating et encore moins des sites de rencontres, elle s’en remettait au destin. Autant dire que ses chances de reconstituer un couple étaient plus que compromises... A moins que… à moins que Bastien rencontré au concert de jazz …? Du coup, elle se sentit plus légère. Et c’est avec son souvenir qu’elle reprit le chemin de l’agence de comptabilité.

Posté par loutrain à 22:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 janvier 2020

12 - Les sourires (Bastien 6)

Se souvenant de ces instants, de ces premiers moments de sa rencontre fortuite avec Emma, il se demanda comment il avait osé lui parler. De tout le concert qu’il n’avait finalement suivi que distraitement, il l’avait senti juste à ses côtés, s’agitant au rythme de la musique qu’elle semblait apprécier au plus au point. Il avait pu la regarder à la dérobée, l’œil en coin tellement elle l’avait marqué. Elle paraissait dans ses âges, un peu plus la quarantaine, un nez fin, des pommettes légèrement rosies par un timide et discret fond de teint. Ses cheveux noirs tombaient sur ses épaules, en vagues à peine ondulées, remuant de concert avec les croches et autres doubles croches de l’orchestre. Il se rappelait qu’elle avait tourné son visage vers lui à plusieurs reprises, en lui adressant un sourire, ce qui l’avait mis dans l’embarras… mais poliment, à chaque fois, il les lui avait rendus.

 

Posté par loutrain à 13:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]